Normandie By Night

Forum de support pour la chronique vampirique de normandie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jonathan Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jonathan

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 11/01/2010

MessageSujet: Jonathan Black   Mar 27 Avr - 0:53

Extrait d'un morceau de papier trouvé dans les affaires de Jonathan :


Eh ben, on a frôlé la catastrophe cette fois-ci. En même temps, tuer un prince, c'était pas la meilleur chose à faire pour nous insérer dans la société vampirique. Mais bon, ça ne m'étonne pas trop de Pierre-Alex. Et pourtant, on se retrouve libre. Enfin, libre est un bien grand mot... vu les traits un peu spécifique de ma personne, je suis pas non plus libre de faire ce que je veux. J'aime pas trop me déguiser, et depuis ce qu'il m'est arrivé l'autre jour, j'ose plus trop sortir. Je me retrouve donc à m'ennuyer, à réfléchir sur ce que je suis, sur ce que je suis devenu.


D'abord, je m'appelle Jonathan Black. Dans le genre banal, on peut difficilement trouver pire. Banal, comme l'a été ma vie...Enfin, la première partie en tout cas. Ma mère est morte en me donnant la vie. Mon père, lui, me nourrissait (peu, mais bon, j'ai réussi à survivre), me parlait (au moins une fois par semaine, dans ses périodes de bonne humeur) et... c'est à peu près tout ce qu'il y a à dire sur nos relations. Le reste du temps, il le passait enfoncé dans son fauteuil, à s'abrutir devant la télé. Avec lui pour exemple, je ne pense surprendre personne si je dis que je suis plutôt du genre solitaire, peu sociable. Niveau passe-temps, bah...sachant que j'avais pas grand chose à moi (ni jouets, ni livres), et que ma vie était, on peut le dire, un peu "merdique", je me suis mis à espionner la vie des autres. Ça me rappelle ma première fois : j'entendais souvent mes voisins se gueuler dessus ; un jour, j'ai pas pu résister, j'ai fait un petit trou dans le mur, et j'ai écouté. Plusieurs minutes, plusieurs heures... C'est devenu un vrai hobby. Mais bon, je suis devenu un peu trop curieux, au fil des années. A l'école, il m'arrivait de fouiller dans les affaires de autres... sans raisons particulières, juste par curiosité. Ça m'a valut plusieurs séjours à l'hôpital. Bon, vu que j'avais pas envi d'abandonner mes petits jeux, et que j'aimais encore moins me faire tabasser, j'ai commencé à me défendre. Vu ma carrure, la baston à mains nues, c'était pas pour moi. Alors, lorsque je me faisais "aborder", je frappais avec ce que j'avais en main, ce que je trouvais à portée (un cartable, une planche, des cailloux, …). J'ai presque pris goût à la bagarre. Les années ont passés, plus ennuyeuses les unes que les autres. Les années collèges et lycées ont passés, j'ai passé les classes de justesse, sans trop étudier, par manque d'intérêt. J'ai donc eu mon bac littéraire, au rattrapage. J'avais pas trop envi de bosser, je me suis donc tourné vers l'université. J'ai choisi une filière avec Anglais comme matière directrice. Il paraît que c'est dans cette branche là qu'on bosse le moins. En même temps, il a fallu que je bosse pour me payer appart et études. J'ai travaillé un peu en tant que détective privé, enfin, un truc dans le genre. Ça consistait à retrouver des chats perdus, enquêter sur un vol de montre, pour le compte de bourges … dans le genre passionnant quoi. Oh, j'ai failli oublié de parler des seuls potes que j'ai jamais eu.


Le premier, ça a été Pierre-Alex. Dans le genre opposé tous les deux, on peut pas trouver plus différents. Il est riche, intelligent, fort, et il étudie sérieusement. Par contre, niveau physique, on était à peu près aussi beau l'un que l'autre, avec un avantage pour moi : j'avais toujours mes deux yeux. Notre grand point commun, c'était notre penchant pour la baston. C'est d'ailleurs comme ça que je l'ai rencontré. Ils devaient être cinq ou six à le provoquer, dans une ruelle de la ville. J'ai pas pu résister, je me suis rapproché pour voir ce qu'y se passait. En gros, juste une histoire de jalousie de ces mecs, normaux, devant ce bourge qui réussissait tout. Bien sûr, ça a dégénéré. C'est pas que j'ai voulu le sauver (je pense qu'il les aurait défoncer à lui tout seul, en s'en sortant avec quelques blessures quand même), c'est pas que j'ai voulu l'aider (c'est pas trop mon genre), mais bon, une bonne baston, ça se refuse pas. On les a éclatés, je me suis barré. Et puis, on s'est recroisé sur le campus, et on a sympathisé. Pour Pechysora (j'arrive toujours pas à le prononcer, ni à l'écrire d'ailleurs), je l'ai rencontré plus tard. Bon, déjà à l'époque, elle était plutôt bizarre, mais bon, elle est sympa. C'était une connaissance de Pierre-Alex, c'est comme ça que je l'ai connu. Sinon, je sais pas grand chose de plus sur elle. Juste qu'elle est plutôt du genre discrète. Et que maintenant, elle aime autant la baston que nous (c'est même plutôt une obsession chez elle). Je sais pas si elle était déjà comme ça avant. Enfin bon. Voilà en gros ma vie, dans son entièreté : couchée sur papier en quelques dizaines de lignes. Passionnante... Et puis, est arrivé la transformation.


Le fameux jour (ou plutôt nuit), on rentrait de soirée, Pierre-Alex, Psycho et moi, quand ils nous sont tombés dessus. On n'a rien vu venir. On s'est réveillé, six pieds sous terre (trois personnes, deux pieds chacun... ça fait bien six). Heureusement que Pierre-Alex était là pour nous en sortir... Bon, ensuite, classique, la baston (contre des vampires cette fois-ci, mais bon, rien de bien spécial à raconter). On a rencontré Jen (encore une bourrine), et son caniche nain. Et l'autre nosfe aussi. Bizarrement, j'ai pas encore réussi à le cerner. Remarque, je le connais pas depuis longtemps. Et puis arrive le passage où on me dit : "t'es moche". Sur l'instant, ça m'a pas choqué (quoique, même Pierre-Alex me regardait bizarrement, lui qui pourtant n'est pas le premier à la ramener sur le physique). Deuxième choc, la politique vampirique : qu'est-ce que c'est que ce système féodal ? "Le prince, dans sa grande magnanimité, vous tolère, et donc, en échange de vos services", non même, "soyez mes esclaves et je vous autorise à vivre". Ensuite, on a eu droit à : "vous souhaitez aller en Bretagne, demandez au prince. Besoin de tuer un vampire, demandez au prince. Envi d'une goule, avoir un infant, demandez au pince"... ça devient lourd à la fin. En plus, les princes sont des tapettes de toréador. Franchement, quelle bande d'attardés ces vampires... enfin bon, on n'a pas trop le choix. J'en viens à envier Pierre-Alex d'avoir eu le cran d'en butter un. Là, ça risque pas de se reproduire... Sinon, quoi de neuf depuis qu'on est vampire...Je me déçois, j'ai pas trop briller par ma présence pendant les bastons. Va falloir y remédier. Sinon, j'ai voulu en savoir plus sur les nosfe, j'ai rencontré Ghost, … dans les égouts. Apparemment, c'est là qu'ils aiment se cacher. "Se déplacer tranquillement" comme ils disent. C'est pas ce qui m'attire le plus pour mon avenir. C'est pas que je veuille me mélanger dans les foules, déguisé en toré, mais de là à squatter les égouts... J'ai aussi rencontré ma "mère". Pas très belle non plus. Par contre, elle, n'a pas honte de se déguiser, même en tapette... quel manque de dignité, franchement. Et dire que je descends de ça... Me déguiser, oui, mais seulement quand la situation l'impose, et changer juste de manière à ne pas se faire remarquer, c'est tout. Par contre, du coup, je m'ennuie. Je sais pas trop quoi faire ces derniers temps. Surtout depuis l'incident de la dernière fois, j'ose plus trop sortir. C'est la première fois qu'on me repère pendant une chasse. Alors j'ai bêtement paniqué. J'aurai juste pu m'enfuir, ils auraient surement cru à une hallucination, un déguisement ou quelque chose dans ce goût là. Au lieu de ça, j'ai fait la seule chose qui m'est passé par la tête, j'ai frappé... et j'ai trainé ma victime dans les égouts... quelle réaction stupide... m'enfin bon, fallait bien que ça arrive un jour, et puis ça aurait pu être pire. Au moins maintenant, je ne serais plus pris au dépourvu par ce genre d'incidents, je saurai comment réagir. Va falloir que je reprenne confiance en mes talents, et sortir trouver de quoi m'occuper.


Finalement, quand j'y repense, est-ce que j'ai tant changé que ça depuis ma transfo ? Bon, apparemment mes traits sont moins agréables à regarder. Moi, je m'en fiche, tant que je ne tombe pas sur un miroir, ça ne change rien. Par contre, de voir l'expression de dégout des autres, et d'entendre rabâcher à longueur de temps que je suis moche, ça, c'est pénible. Surtout que j'aime pas trop me déguiser. Je suis moche et puis voilà. C'est comme ça et puis c'est tout ! A part ça, je suis resté le même : toujours aussi curieux, j'ai de meilleurs oreilles d'ailleurs. Et puis mes pouvoirs d'occultation, c'est bien pratique pour espionner. Bon, le soleil va se lever, va falloir que je me couche. J'ai plus qu'à brûler ce que je viens d'écrire (enfin, façon de parler, j'aime pas le feu), faudrait pas qu'un humain ou un autre vampire tombe là-dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jonathan Black
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» photos black-jack
» 13 - BLACK - Croisé Labrit Griffon - 8 mois
» Bélier black face
» repro de corydoras black venezualien
» bébé black molly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Normandie By Night :: Personnages :: Personnages Joueurs-
Sauter vers: